Congrès AFTD - ESTD 2023

Quand l’attachement est traumatisé :
Désorganisation et dissociation dès l’enfance.

Ateliers & Congrès

DoubleTree Bruxelles Hôtel, 9 - 11 mars 2023 - Bruxelles

Ateliers

Les ateliers sont organisés le jeudi 09 mars 2023, dans le centre de congrès Doubletree Hotel Brussels. L'organisation a défini des ateliers d'une journée entière et des ateliers d'une demi-journée. Les places pour chaque atelier seront attribuées selon le principe du “premier inscrit, premier servi”. A la fin de cette première journée, nous vous proposons de nous retrouver pour dîner au musée de la BD, qui sera réservé pour l’occasion

Ateliers

Comment choisir son atelier ?



Comme vous pourrez le constater, nous proposons 3 ateliers d'une journée complète et 4 ateliers d'une demi-journée.

Vous avez le choix :

Vous pouvez choisir un atelier d'une journée complète ou décider de participer à 2 ateliers d'une demi-journée : (un le matin et un l'après-midi).


Les ateliers d'une journée sont les ateliers 1, 2 ou 3.


En ce qui concerne les ateliers d'une demi-journée :

Le matin, vous avez le choix entre les ateliers n° 4 (en anglais) ou 5 (en français).

L'après-midi, vous avez le choix entre l'atelier n° 6 (en anglais) et l'atelier n° 7 (en français).


Image

Ateliers d'une journée

Jeudi 9 mars

Salle 1

09h30 - 16h30

Atelier 1

Comment installer des ressources permettant le reparentage des enfants intérieurs

Emmanuel Contamin (atelier en français)
Stacks Image 237
Biographie
Psychiatre et pédopsychiatre, superviseur EMDR adultes et enfants/adolescents. Il travaille en pratique privée à Lyon. Il s'intéresse surtout aux domaines de la psychoéducation, des ressources, en particulier pour les patients ayant des traumas complexes, et des groupes d'EMDR pour les personnes défavorisées socialement. Il a écrit plusieurs livres : « Guérir de son passé avec l'EMDR et des outils d'auto-soin » (Odile Jacob, 2017), « Prenons soin de nous ! Guide pratique d'auto-thérapie » (BoD, 2018), et « Les 5 cercles de la résilience » (Larousse, 2021).
Présentation
Les patients ayant des traumas complexes ont des mécanismes dissociatifs qui sont le plus souvent fondés sur une première ligne de faille, l'attachement désorganisé, entre les motivations à rechercher la figure d'attachement et s'y agripper / et à la repousser ou la fuir. Ces systèmes motivationnels se complexifient au cours du développement et leurs conflits internes entretiennent les troubles dissociatifs.
On peut les comparer à des « enfants intérieurs », et le retraitement de leurs troubles post-traumatiques ne peut se faire qu’en restaurant des représentations internes de liens d’attachement sécurisants.
Nous proposerons aux participants d’expérimenter différentes façons de renforcer ces ressources spécifiques.

Objectifs d'apprentissage:
  • comprendre les différents états du moi ou parties, et leurs différentes motivations en lien avec les blessures et traumas du système de l'attachement
  • être en mesure d’identifier les différentes parties du «système familial intérieur»
  • savoir installer des figures-ressource pour répondre aux besoins des «enfants intérieurs»
  • savoir renforcer les différentes ressources du Self pour renforcer la stabilité des patients et leur capacité intégrative
Participants et prérequis

Thérapeutes travaillant avec des patients souffrant de troubles post-traumatiques complexes
Lectures conseillées :
Contamin E.,« Prenons soin de nous ! Guide pratique d'auto-thérapie » (BoD, 2018), en particulier le chapitre 3
Contamin E., « Les 5 cercles de la résilience » (Larousse, 2021), en particulier le chapitre 2
Art-Mella, « Emotions : enquête et mode d’emploi », tome 3 (bande dessinée)


Salle 2

09h30 - 16h30

Atelier 2

La collaboration, la métacognition et l’imagerie mentale sécurisante : Trois piliers thérapeutiques pour résoudre l'attachement désorganisé

David Elliott (atelier en Anglais)
Stacks Image 258
Biographie
David Elliott est un psychologue clinicien ayant obtenu son doctorat en psychologie de l'Université Harvard en 1989. Ancien président de la Rhode Island Psychological Association (États-Unis), il est actuellement président du Conseil Consultatif de l'École Internationale de Psychothérapie, Conseil et Leadership de groupe à Saint-Pétersbourg (Russie), et enseigne à la faculté de la Psykosyntes Akademin à Stockholm, en Suède. Il est co-auteur de Attachment Disturbances in Adults (2016), et d'un chapitre sur les controverses dans le traitement de la dissociation traumatique et du TSPT complexe dans la deuxième édition (à paraître) de Dissociation and the Dissociative Disorders (2022).
Présentation
La psychothérapie pour les troubles liés à l'insécurité de l'attachement se centre à juste titre sur la relation entre patient et thérapeute. Cependant, lorsque l'état d’insécurité est extrême, ou communément appelé 'attachement désorganisé’, les perturbations inter- et intrapersonnelles sont plus importantes. On y remarque, par exemple, de la dissociation. De telles manifestations peuvent constituer de sérieux obstacles dans la relation thérapeutique et le processus de traitement. Le modèle des "trois piliers" propose une approche intégrative pour aider patients et thérapeutes à relever les défis de l'attachement désorganisé.
Dans cet atelier, nous explorerons les trois dimensions du traitement psychothérapeutique : (1) le développement conscientisé d'une relation collaborative ; (2) l'amélioration de la capacité métacognitive ; et (3) la cocréation d'une imagerie mentale immersive concernant une expérience de sécurité dans l’enfance.
Des exemples permettront de clarifier les rôles respectifs de chaque proposition dans une démarche thérapeutique qui se veut efficace pour résoudre l'insécurité de l’attachement ainsi que la désorganisation et la dissociation associées. Une démonstration en direct du processus d'imagerie de la "figure parentale idéale" mettra en évidence son pouvoir de guérison dans une perspective métarelationnelle.
Participants et Prérequis:

Mon atelier est ouvert à tous, mais je m'attends à ce que les participants aient des connaissances de base sur la sécurité et l'insécurité de l'attachement. Il ne s'agit pas d'une introduction au domaine de l'attachement.
Objectifs d'apprentissage:

  • Les participants seront en mesure de décrire les "trois piliers" de la psychothérapie pour l'attachement désorganisé, et de comprendre leur interdépendance dans le traitement.
  • Les participants comprendront en quoi l'utilisation d'images mentales cocréées renforce et transcende la relation thérapeutique pour résoudre l’insécurité de l'attachement.
Lecture conseillée :

Elliott, D.S (2021). Co-creating secure attachment imagery to enhance relational healing. Attachment, 15, 36-55.

Salle 3

09h30 - 16h30

Atelier 3

La thérapie stagne ? Emprunter les lunettes du traumatisme et de la dissociation pour trouver la voie à suivre.

Renée Potgieter Marks (atelier en anglais avec traduction séquentielle en français)
Stacks Image 297
Biographie
Renée Potgieter Marks travaille dans le nord de l'Angleterre à Integrate, en tant que thérapeute et responsable clinique. Elle est spécialisée dans les enfants et les adolescents souffrant de difficultés d'attachement, de traumatismes complexes et de dissociation, qui présentent des problèmes émotionnels, sociaux et comportementaux importants et/ou qui sont aux prises avec des problèmes de santé mentale.
Renée est également formatrice au niveau national et international et fondatrice de BICTD, qui propose une formation en ligne aux thérapeutes sur l'évaluation et le traitement des enfants souffrant de traumatismes complexes et de dissociation. Elle est présidente du comité des enfants et des adolescents de l'ESTD et a participé à l'élaboration des lignes directrices pour l'évaluation et le traitement des enfants et des adolescents présentant des symptômes dissociatifs et des troubles dissociatifs.
Présentation
Il n’est pas rare pour un thérapeute de se retrouver en difficulté avec des enfants et des adolescents présentant des problèmes émotionnels, sociaux et comportementaux complexes. Dans de nombreux cas, ce blocage marque le début de la fin de la thérapie, à l’image d’une locomotive qui s'essouffle. Cet atelier permettra de découvrir les problèmes psychotraumatologiques et dissociatifs sous-jacents chez ces enfants.

L'atelier se centrera également sur l'incapacité de l'enfant dissocié et traumatisé à s'exprimer, sur l'évitement, la distraction et la peur, des sentiments qui peuvent provoquer une telle sensation de "blocage" chez le thérapeute comme chez l'enfant.

D'autres pistes concernant ces résistances avec les enfants seront également explorées, ainsi que certaines idées pour gérer ces situations parfois complexes.
Pour aider ces enfants à traverser leur processus thérapeutique, nous partagerons des « outils » pratiques et novateurs, illustrés de cas cliniques et conçus pour aider les thérapeutes à gérer l’immobilisme thérapeutique.

Objectifs d'apprentissage

Les objectifs de cet atelier seront :
  • sensibiliser les thérapeutes aux problématiques psychotraumatologiques et dissociatives non traitées qui peuvent être à l'origine des problèmes émotionnels, sociaux et comportementaux de nombreux enfants ;
  • explorer le problème de l'immobilisation en cours de thérapie avec les enfants et adolescents souffrant de traumatisme et de dissociation ;
  • améliorer les connaissances et la compréhension des participants à propos des différents blocages potentiels chez des enfants dissociés pendant la thérapie ;
  • fournir aux participants suffisamment d'informations, d'exemples de cas et d'outils thérapeutiques pour leur permettre de débloquer et de réactiver le processus thérapeutique avec des enfants et des adolescents traumatisés et dissociés.
Participants et prérequis

Cet atelier est ouvert à tous les thérapeutes. Il s'adresse principalement aux thérapeutes travaillant avec des enfants et des adolescents présentant des difficultés émotionnelles, sociales et comportementales, ainsi qu'aux thérapeutes traitant des enfants et des adolescents traumatisés et dissociés.
Lectures recommandées
Waters, F. (2015) Healing the Fractured Child; Diagnosis and Treatment of Youth with Dissociation.

Ateliers d'une demi-journée

Jeudi 9 mars

Salle 4
09h30 - 12h30

Atelier 4

Les défis du diagnostic différentiel
Utiliser l'entretien sur les traumatismes et les symptômes dissociatifs (TADS-I)


Suzette Boon (atelier en Anglais)
Stacks Image 326
Biographie
Suzette Boon est psychologue clinicienne et docteur en psychologie. Elle a été psychothérapeute au Top Reference Trauma Centre Altrecht, Zeist et présidente de la Société européenne pour le traumatisme et la dissociation (ESTD). Elle mène d'importantes recherches sur le diagnostic des troubles dissociatifs et est la première auteur du livre "Coping with trauma-related dissociation".
Présentation de l’atelier et objectifs :
Dans cet atelier, je commencerai par une courte introduction sur le TADS-I. La deuxième partie me permettra de discuter les profils de symptômes rencontrés chez les patients avec et sans trouble dissociatif.
Participants et prérequis

Ces questions difficiles de diagnostic différentiel seront abordées le premier jour en utilisant le TADS-I comme entretien de diagnostic.
  • Ma patiente entend-elle des voix dissociatives ou est-elle psychotique ?
  • Ses changements d'humeur rapides font-ils partie d'un trouble bipolaire ou mon patient souffre-t-il d'un DID, d'un OSDD ou des deux ?
  • Ma patiente s'automutile et dit qu'elle ne se souvient pas d'avoir fait cela. Lorsque j'essaie d'en parler, elle peut se mettre très en colère contre moi. Est-elle borderline ou souffre-t-elle d'un trouble dissociatif ? Ou les deux ?
  • Ma patiente parle de différentes parties dissociatives et est convaincue qu'elle a un DID. Elle a beaucoup lu sur la dissociation. Comment puis-je être sûr qu'elle souffre d'un trouble dissociatif ? Elle a une présentation si dramatique !
Lectures conseillées :

S. Boon, Évaluation des troubles dissociatifs liés au traumatisme.
Avec une introduction au Trauma and Dissociation Symptoms Interview (TADS-I).
(TADS-I) New York : Norton Publishers (sous presse)
Salle 5

09h30 - 12h30

Atelier 5

Défis et richesses du processus diagnostique des troubles dissociatifs.

Olivier Piedfort Martin (atelier en français)
Stacks Image 345
Biographie
Olivier Piedfort-Marin Ph.D. a soutenu sa thèse de doctorat sur le diagnostic et le traitement des troubles dissociatifs. Il est psychologue et psychothérapeute Féd. en pratique privée à Lausanne, Suisse. Il s’est spécialisé dans le diagnostic et le traitement des troubles liés à des traumatismes. Il est (co-)auteur d’environ 25 articles et chapitres peer-reviewed dans ce champ de spécialisation et fait régulièrement des présentations lors de conférences internationales. Il est président d’honneur de l’AFTD et président élu de l’association EMDR Europe.
Présentation de l’atelier:
Le diagnostic des troubles dissociatifs est une entreprise complexe et ardue qui nécessite de la rigueur et de suivre le patient dans les méandres d’un psychisme blessé, tout en s’appuyant sur des concepts scientifiques solides. Dans ce séminaire nous allons nous baser sur le SCID-D pour illustrer les différents types de symptômes dissociatifs qu’on devrait explorer : symptômes dissociatifs sensorimoteurs, amnésie, dépersonnalisation, déréalisation, confusion de l’identité et altération de l’identité. La nouvelle version du SCID-D, validée dans sa version française (Piedfort-Marin, Tarquinio, Steinberg et al., 2021), permet de poser des diagnostics DSM-5 et CIM-11. Des vidéos d’entretien permettront de clarifier les différents symptômes et comment les patients et patientes les décrivent.Nous verrons comment différencier le trouble dissociatif de l’identité (TDI) et le trouble selon la CIM-11. Nous présenterons également les éléments permettant de différencier le TDI du TDI simulé ou prétendu, un phénomène malheureusement en plein essor dans l’espace francophone.
Objectifs d'apprentissage
  • Pouvoir identifier les différents types de symptômes dissociatifs
  • Connaitre la structure du SCID-D
  • Apprendre à suivre le patient dans son descriptif subjectif des symptômes
  • Différencier TDI et TDI partiel
  • Différencier TDI et TDI imité/prétendu.
Participants et prérequis
  • Psychothérapeutes travaillant avec des patients sévèrement traumatisés et avec des troubles dissociatifs
  • Des connaissances de la théorie de la dissociation structurelle sont bienvenues mais pas nécessaires.
Lectures conseillées :
Binet, E. (Ed.) (2022). Évaluer et prendre en charge le trouble dissociatif de l’identité. (Paris : Dunod. En particulier les chapitres 3 (par J. Gysi) et 5 (par O. Piedfort-Marin).
Van der Hart, Nijenhuis & Steele (2010). Le soi hanté. Bruxelles : De Boeck.
Salle 6
13h30 - 16h30

Atelier 6

Une approche mentaliste de la compréhension et du traitement des traumatismes.

Patrick Luyten (atelier en Anglais)
Stacks Image 470
Biographie
Patrick Luyten, PhD, est professeur associé à la Faculté de psychologie et des sciences de l'éducation, KU Leuven (Université de Louvain), Belgique, et professeur de psychologie psychodynamique au Département de recherche de psychologie clinique, éducative et de la santé, UCL (University College London) , ROYAUME-UNI. Il est également professeur adjoint, adjoint au Yale Child Study Center à New Haven, Connecticut, États-Unis.
Ses principaux intérêts de recherche sont les troubles du spectre affectif et les troubles de la personnalité. Il est impliqué dans la recherche fondamentale et interventionnelle dans ces deux domaines. Ses recherches fondamentales portent sur les rôles de la personnalité, de l'attachement et de la cognition sociale ou mentalisation - c'est-à-dire la capacité à se comprendre et à comprendre les autres en termes d'états mentaux - dans ces troubles du point de vue de la psychopathologie du développement.
La forte orientation interdisciplinaire de ses recherches a conduit à de nombreuses collaborations avec des chercheurs de différents domaines, allant de la psychologie à la neurobiologie et à l'économie de la santé. Certaines de ses collaborations les plus anciennes impliquent des collègues du Yale Child Study Center aux États-Unis, de l'Université libre d'Amsterdam et de l'Université Erasmus de Rotterdam aux Pays-Bas, et de l'Université de Genève en Suisse.
Il siège au comité de rédaction de plusieurs revues scientifiques, a publié plus de 150 articles scientifiques et 60 chapitres, a co-écrit ou édité plusieurs livres et a reçu plus de 30 subventions.
Présentation de l’atelier:
Cet atelier se concentre sur la gestion et le traitement des patients souffrant de traumatismes (complexes) dans une perspective de mentalisation. Les principes de base du traitement seront discutés, en mettant l'accent sur les adaptations du modèle de base du traitement basé sur la mentalisation (MBT). Celles-ci le rendent en effet plus adapté à la résolution des problèmes présentés par les patients avec une histoire de traumatisme. Nous discuterons également du MBT-Trauma Focused (MBT-TF), un programme spécifique et modulaire qui comprend des sessions de groupe et quelques sessions individuelles pour les patients avec une histoire de traumatisme. Des exemples cliniques seront utilisés tout au long de la formation et les participants seront invités à participer à des jeux de rôle.
Objectifs d'apprentissage
  • Apprendre l'importance de la mentalisation dans le travail avec les traumatismes complexes
  • Se familiariser avec la thérapie centrée sur le traumatisme MBT
Participants et prérequis
Niveau intermédiaire et avancé de cliniciens travaillant avec le trauma complexe.
Salle 7

13h30 - 16h30

Atelier 7

L’attachement dans une perspective transculturelle.

Félicia Dutray (atelier en français)
Stacks Image 399
Biographie
Felicia Dutray est psychiatre psychothérapeute (FMH). Elle est médecin responsable de la consultation psychothérapeutique pour migrant-e-s de l’Association Appartenances et médecin associée responsable de l’Unité Psy&Migrants au département de psychiatrie du Centre Hospitalo-universitaire vaudois à Lausanne (Suisse). Après ses études de médecine à Vienne et Paris, elle a fait des recherches en anthropologie médicale chez les guérisseurs seereers au Sénégal. Elle s’est ensuite formée en psychiatrie transculturelle auprès de Marie Rose Moro à Paris et auprès de Cécile Rousseau à Montréal. Elle a également une formation en hypnose et en mindfulness. Pendant dix ans elle travaillait dans une équipe mobile psychiatrie et précarité (EMPP) en Alsace avant de déménager à Lausanne ou elle travaille actuellement. Felicia Dutray travaille depuis plus de 20 ans avec des patient-e-s migrant-e-s et réfugié-e-s. Elle donne des cours et fait la recherche dans le domaine de la psychiatrie transculturelle. Elle a collaboré à la traduction des parties transculturelles du DSM-5 vers le français et elle a fait partie de l’équipe d’experts pour les aspects transculturels pour le DSM-5TR. Elle a publié de nombreux articles et chapitres dans le domaine de la psychiatrie transculturelle.
Présentation de l’atelier:
La théorie de l’attachement a été développé dans le contexte culturel nord-américain de l’après-guerre. La psychiatrie transculturelle nous amène à avoir un regard critique sur cette théorie qui prétend être universelle parce qu’elle s’appuie sur un besoin développemental universel. Cet atelier propose de repenser l’attachement d’un point de vue « emic », de l’intérieur du groupe culturel. Cela suppose de se familiariser avec quelques bases du travail clinique transculturel pour ensuite appliquer ces acquis au travail clinique autour de l’histoire des premiers liens des patient-e-s venant d’autres cultures.
Les participant-e-s sont invité-e-s à partager des situations cliniques avec le groupe.
Objectifs d'apprentissage
  • Découvrir les objectifs de la psychiatrie transculturelle aussi bien sur le plan clinique que celui de la recherche en prenant exemple sur la théorie de l’attachement.
  • Apprendre à se décentrer de notre vision ethnocentrique de l’attachement
  • Apprendre à travailler les thématiques de l’attachement avec des patients venant de cultures différentes de la nôtre.
  • Connaître l’utilité de l’évaluation transculturelle de l’attachement dans le travail clinique avec des réfugié-e-s traumatisé-e-s.
Participants et prérequis
  • Toute personne intéressée par le travail avec des patient-e-s venant d’autres cultures.
Lectures:
Crittenden P. Raising parents. Attachment, Representation, and Treatment. Taylor & Francis, 2015.